L'Heuristique: Journal des étudiants de l'ÉTS

CRITIQUE DU RESTO-PUB LE 100 GÉNIES

Mai 2018 » Campus » Par Gabrielle Lebeau, auteure

Image pour CRITIQUE DU RESTO-PUB LE 100 GÉNIES
 
Au Resto-pub Le 100 génies
Gabrielle Lebeau

PRIX : 15 à 30 $

HORAIRES : De 11 h à 23 h lundi au mercredi, jusqu’à minuit jeudi et vendredi. Samedi dès 16 h.

À dix-huit heures, quarante-cinq étudiants animent le resto-pub, dont trois filles. Nous sommes deux d’entre elles. J’ai rencontré par hasard une cousine dans le corridor menant à la salle de bain de l’ÉTS. Parfait! À deux, nous serons bien plus objectives! Chhhh… Les serveurs ne doivent pas savoir que je viens rédiger une critique! Ni vues, ni connues.

Nous remarquons tout de suite la décoration. Quelques étendards de clubs étudiants accrochés au haut d’une façade, facilement oubliés. Trois tissus blancs triangulaires suspendus au plafond noir industriel. Pourquoi? Qui sait! Au-dessus du comptoir, de trop nombreux mini-réfrigérateur, affiches et autres objets promotionnels à l’effigie de grandes marques de bières, tel que Molson Export, Coors Light ou Molson Canadian. Une façade vitrée et un éclairage tamisé. Des tables de babyfoot et de billard. Un jeu de fléchettes. De grands écrans qui diffusent TVA Sports. Un coin DJ, sûrement pour les soirées. Et, par intermittence, quelques « tounes » connues. Sweet home Alabama… Bref, une ambiance décontractée. C’est parfait pour décompresser et se bourrer la face dans la bière… ou le gras, dans notre cas.

Nous nous attaquons à une sérieuse lecture du menu. Le Resto-pub Le 100 génies offre de nombreuses options végétariennes : la plupart des entrées et au moins un plat sous chaque catégorie : salades, poutines, grilled-cheese, pizza, bushi… Bushi? Qu’essé ça? J’attrape mon téléphone, mais le serveur anticipe le geste : « Ça sert à rien de googler bushi, tu vas rien trouver sur internet ». En effet. Bushi, c’est la contraction de « bouchées de wrap style sushi ». Bushi. Ben oui. Il y a un « bushi poutine ». Ça par exemple, c’est étrange! Si la liste d’entrées présageait un repas gras et peu élaboré, les plats principaux démarquent une volonté de manger plus santé, surtout en dernière page, où on retrouve du thon sésame et du saumon. De plus, tous les plats peuvent être accompagnés de légumes ou de riz plutôt que des traditionnelles frites. Le menu est si long qu’après dix minutes d’hésitation, nous demandons au serveur de choisir pour nous le Burger Le 100 Génies et le Grilled Cheese Fontina. Nous remplaçons les frites par une poutine –simple question d’optimisation.

En tout cas, les chefs assurent : nous sommes servies en moins de dix minutes! Les plats sont disposés sur une feuille d’imprimé style journal, dans un panier de paille ou métallique. Ça évite la vaisselle et ça nous semble assez écologique : la feuille est mince. Nous approuvons ce choix! Le burger est très généreusement rempli de tomates, mayonnaise maison, fromage suisse, bacon, oignons, champignons et mesclun (un peu trop mouillée) et d’une volumineuse boulette de bœuf 5 oz, dans un pain Kaiser tout tiède, tendre à l’intérieur et croustillant à l’extérieur. Un plat qui vaut définitivement les 12,50 $. Le grilled Cheese de Fontina et pomme verte, entre deux épaisses tranches d’un pain blanc étonnamment copieux, vaut aussi ses 12 $. Cela dit, nous nous serions passé de la sauce tomate froide, qui nous semble mal agencée aux autres saveurs. En mangeant, nous poursuivons notre lecture.

En première page du menu, un symbole attire d’abord notre attention : la fleur de lys, signifiant « Produit québécois ». On retrouve plusieurs fromages québécois (Ste-Nitouche, Caciocavallo, Arrière-cour, Le P’tit Baveux, Fontina, Curé Labelle) et plusieurs viandes (Hamburger steak, Pièce du boucher), mais la poutine ne porte pas sa fleur de lys… Étrange… Nous menons notre enquête auprès des serveurs, qui se renseignent auprès du sous-chef. (Roulement de tambour)… La sauce n’est pas québécoise! Le fournisseur de fromage est Québécois. Mais le fromage, nous ne le saurons jamais!... Le chef n’est pas là et personne ici ne détient la réponse. Nous ne pouvons qu’espérer que le fromage skouik-skouik est d’icitte, mais en doutons : il gémit à peine sous la dent…

Inutile de vous dire que nous avons été COMPLÈTEMENT démasquées dans notre rôle de célèbres critiques gastronomiques. Nous avons posé beaucoup trop de questions. Et pris beaucoup trop de notes. Et posé beaucoup trop de questions, crayon en mains, en prenant des notes. Zut. J’ai prétexté que c’était pour mon blogue et j’ai transmis l’URL au serveur pour le rassurer. Nous avions ressenti son stress et trouvé que cela démontrait une belle volonté de bien faire. On adore ça, des employés impliqués et bien intentionnés!

Avant d’engloutir un brownie (pas fait maison, malheureusement), nous avons compris la raison pour laquelle plusieurs items du menu étaient manquants ce soir (les trois autres choix de dessert, la soupe du jour, le canard). Annonce EN PRIMEUR : Le Resto-pub Le 100 génies concocte un nouveau menu pour l’été ou l’automne! Un hint : les bushi seront retirés. Bonne idée!

À 21 h, le pub est bondé. L’ambiance est à la fête en ce mardi de fin de session. Nous avons passé une très belle soirée!... Allez, fini le gras pour une semaine!