L'Heuristique: Journal des étudiants de l'ÉTS

WALKING MACHINE : PRÊTS POUR UNE TROISIÈME PARTICIPATION À LA ROBOCUP

Mai 2018 » Clubs étudiants » Par Veronica Romero, étudiant de génie de la production automatisée, membre de Walking Machine

Image pour WALKING MACHINE : PRÊTS POUR UNE TROISIÈME PARTICIPATION À LA ROBOCUP
 
Équipe Walking Machine
Jeffrey Cousineau

En 2016, la compétition RoboCup se déroulait à Leipzig en Allemagne, puis à Nagoya au Japon l’année dernière (2017). Du 16 au 22 juin prochains, c’est Montréal qui accueillera les quelque 5 000 robots (et leurs humains!) provenant de 35 pays différents. La compétition se divise en deux ligues, soit la junior (pour les 11 à 19 ans) et la majeure (pour les 19 ans et plus), puis en quatre sous-divisions : [connectez-vous pour voir les adresses courriel] RoboCup INDUSTRIAL, RoboCup RESCUE et RoboCup SOCCER.

À l’ÉTS, les membres de Walking Machine travaillent tout au long de l’année pour participer à cette compétition. Leur arme se prénomme SARA : Système d’assistance robotique autonome. SARA participera à la division de [connectez-vous pour voir les adresses courriel] sous la plateforme Open Platform League (OPL). Le défi à relever consiste à tester les capacités du robot à aider et à assister un humain dans l’accomplissement de tâches domestiques. Les robots participants seront évalués sur les habiletés techniques suivantes :

Déroulement de la compétition @HOME

La compétition est divisée en trois étapes : la première est déterminante puisque la moitié des équipes ayant obtenu le meilleur pointage pourra poursuivre. Les robots doivent d’abord passer l’inspection obligatoire, pour s’assurer que l’équipe participante respecte les règlements (par exemple, le comité technique s’assure que les robots ont au moins un bouton d’arrêt d’urgence). Enfin, la compétition débute avec quatre scénarios : General Purpose Service Robot, Help-me-carry, Speech and Person Recognition et Storing Groceries. Ce premier segment de la compétition est une évaluation directe de la capacité des robots à apporter leur aide à un humain. Par exemple, Storing Groceries se déroule dans un décor s’apparentant à un appartement où différents articles d’épicerie devront être rangés. La réalisation de cette tâche est possible grâce à l’ensemble du travail de conception en mécanique, en électrique et en programmation. Pour ranger les objets aux bons endroits dans l’appartement, le robot doit être en mesure de supporter la charge des différents objets qu’il devra ranger. Il devra aussi effectuer des mouvements adaptés à la tâche et être en mesure de reconnaître les objets, ainsi que l’environnement. La deuxième étape de la compétition se complexifie en termes de démonstration des habiletés du robot, et ce, pour identifier les deux équipes finalistes qui compléteront l’étape finale. Pour 2018, Walking Machine vise une position dans le « top 5 » étant donné l’impitoyable concurrence qui sera présente.

Assister à la compétition

Les étudiants de l’ÉTS auront la chance d’assister à la compétition gratuitement, puisque l’équipe Naova (les robots joueurs de soccer qui participeront à RoboCup SOCCER) a négocié une commandite avec l’AÉÉTS pour que chaque étudiant qui se présentera au Palais des congrès, lors de la compétition, puisse avoir un laissez-passer. Des entreprises en robotique, des universités étrangères et plusieurs autres participants à la RoboCup auront un kiosque, ce qui représente une belle occasion de rencontrer de potentiels employeurs, des universités pour une session à l’étranger ou des partenaires de financement pour les clubs étudiants.

S’impliquer

Le club scientifique Walking Machine est un club avec une mission sociale : l’aide aux personnes à mobilité réduite. C’est en développant les aptitudes de SARA à accomplir des tâches domestiques simples que le club espère améliorer le sort de nos aînés, entre autres. Parmi les nombreux projets à venir, les membres auront à travailler, notamment, à améliorer l’autonomie de SARA, à construire un deuxième bras ou un bras de remplacement et à y installer une carte de son pour que le robot puisse reconnaître des sons sur 360 degrés. En 2019, la compétition RoboCup se rendra en Australie : l’idée de présenter une SARA toute neuve germe, mais pour cela il sera nécessaire de recruter plus de membres. Le club ne cherche pas à exiger de tout un chacun un horaire prédéfini; vous travaillez le nombre d’heures que vous pouvez. Si vous désirez vous impliquer et peut-être même faire partie de la seule équipe canadienne présente dans cette compétition internationale, n’hésitez pas à venir nous voir! Le club Walking Machine, c’est avant tout un endroit où le partage de connaissances est priorisé en encourageant la collaboration interdisciplinaire et cela vous permettra certainement de rencontrer d’autres passionnés de la robotique.

Le club est au A-1728, dans le corridor des club (A-1070).