L'Heuristique: Journal des étudiants de l'ÉTS

L'Heuristique : présent et futur

Janvier 2020 » Journal étudiant » Par Reda Ghandour, membre du CA, L’Heuristique

Le journal étudiant de l’ÉTS entame une nouvelle décennie du bon pied. Ses finances vont bien et le support des commanditaires est au rendez-vous. L’Heuristique a traversé plusieurs transformations, dont certaines majeures, lors des dernières années. C’est grâce à la collaboration de douzaines d’individus que celui-ci continue de performer. Parmi ces transformations, on y compte :

  1. La conversion de L’Heuristique en un organisme à but non-lucratif. Autrefois sous la responsabilité de l’AÉÉTS, les deux entitées ont convenu de faire chambre à part afin d’éviter les situations de conflit d’intérêt. Bien que cette formule soit la norme sur d’autres campus universitaires, il a fallu près de trois décennies aux entitées ÉTSiennes afin de s’y conformer. Depuis, les relations entre les deux organisations demeures cordiales et professionnelles.
  2. L’introduction des bourses d’étude pour les postes exécutifs. Étant donné le roulement périodique de la classe étudiante, ainsi que les discontinuités occasionnées par les stages, l’approvisionnement en ressources humaines devient un défi perpétuel pour les regroupements étudiants de l’ÉTS. L’Heuristique n’échappe pas à cette réalité. Or, puisque le projet du journal étudiant est financé à même une cotisation étudiante, il est primordial pour celui-ci d’assurer la production d’un journal d’origine étudiante et destiné à la communauté étudiante. Ainsi, il a été convenu qu le meilleur moyen pour garantir le projet est d’inciter la participation par voie de bourses d’études offertes aux postes exécutifs. Ces bourses sont prédéterminées et sont approuvées par le Conseil d’Administration à chaque quadrimestre.
  3. La migration vers une plateforme de gestion de projet. Autrefois gérée de façon artisanale sous un groupe et à travers des conversations Facebook, L’Heuristique a migré vers Ryver. Cette application englobe le clavardage dans des salles thématiques (ex. montage, administration, brainstorm) et permet la création, l’attribution et le suivi des tâches. Ainsi, la gestion du projet est accessible à quiconque veut y participer et ne requiert pas l’utilisation de réseaux sociaux. Par ce moyen, L’Heuristique devient le projet étudiant le plus ouvert et le plus collaboratif du campus. Pour ceux et celles voulant participer ou observer, il est possible de le faire en naviguant à l’adresse lheuristique.ryver.com et en utilisant l’identifiant suivant : [connectez-vous pour voir les adresses courriel] (usager) et Calcium1 (mot de passe).
  4. Le montage collaboratif. Le futur, c’est la collaboration. Du moins, c’est le pari dans lequel L’Heuristique s’est lancé. Ainsi, les logiciels de montage classique, tel Adobe InDesign ou Scribus, autrefois utilisés par l’équipe, ont été mis de côté au profit d’un nouveau logiciel : LucidPress. Bien que LucidPress ne soit pas une solution aussi complète et profonde que ses pairs, elle possède trois avantages distincts ayant mené à son adoption : (1) permet le travail sans aucune installation hors-navigateur, (2) permet la collaboration de multiples individus au sein du même document et en même temps, (3) possède une très petite courbe d’apprentissage.

Ainsi transformé, L’Heuristique est à son summum quant à l’adoption de technologies et à l’ouverture de ses portes. Bien que ces transformations ont nécessité une diminution du nombre de parutions publiées l’an passé, l’année à venir se verra différente. En effet, grâce au soutien du FDDAÉÉTS dans la mission de L’Heuristique, celui-ci compte doubler ses parutions comparativement à l’an passé.

Recrutement : ça passe ou ça casse

L’Heuristique est en bonne position pour continuer sa mission et maintenir son rôle. Le seul hic, c’est le facteur humain. Effectivement, son Conseil d’Administration, ainsi que son responsable des finances par intérim, est composé d’étudiants ayant récemment gradué. Le navire va bien, mais il se doit d’être repris par des force fraîches provenant du bassin étudiant actuel. Ainsi, l’équipe de L’Heuristique se donne l’année pour remplacer son personnel et remplir les postes suivants :

  1. Responsable des finances (1). Rôle : gérer les finances et co-gérer des communications. Effectuer la recherche de commanditaires. Présence physique au local du Journal exigée minimalement de 3 midis ou soupers par 5 jours d'école, en moyenne. Bourse d'étude de 500 $/session.
  2. Responsable de la création de contenu (1).  Rôle : compiler la liste des sujets à venir. Coordonner les autrices et auteurs avec les sujets à couvrir. Recruter des autrices et auteurs. Rédiger au moins 2 articles par session (≥500 mots/article). Présence physique au local du Journal exigée minimalement de 3 midis ou soupers par 5 jours d'école, en moyenne. Bourse d'étude de 500 $/session
  3. Membre du Conseil d'administration (3). Rôle : demander des comptes aux individus occupant les postes de direction, de responsable des finances et de responsable de la création de contenu. Participer à une rencontre par session (avec souper payé). Tâche bénévole.
  4. Commis de bureau (1). Rôle : effectuer des tâches de bureau telles que définies par la direction. Poste temporaire. Présence physique au local du Journal requise. Taux horaire de 15 $, disponible sur contrat.
  5. Correction des articles (1). Rôle : assurer la qualité du langage des articles publiés dans le Journal. Peut collaborer à distance. Taux horaire de 15 $, disponible sur contrat.
  6. Distribution des journaux (1). Rôle : distribuer de main à main les journaux sur le campus lorsqu'une nouvelle édition de L'Heuristique paraît. Taux horaire de 15 $, disponible sur contrat.

Il est possible d’appliquer aux postes en naviguant au : j.lheuristique.ca. S’il advenait que les postes demeurent inoccupés à la fin de l’année en cours, alors L’Heuristique fermera fort probablement ses portes. Comme dit le fameux dicton : you can lead a horse to water, but you can’t make it drink. Ainsi, à défaut de pouvoir passer le flambeau, celui-ci s’éteindra.